Il fait si beau. Demain, nous n’écrirons pas à Coopaname, rue de Belfort mais irons faire une escapade à la gare du Mans. Voyage, changement, rencontres qui se font ou ne se font pas.

J’adore les gares. Elles fourmillent d’objets d’inspiration.  J’ai potassé la littérature et la poésie à la recherche de pépites, de textes autour du train, de la gare et j’ai trouvé. Hâte d’être à demain.